Découvrez les couteaux sabatier, des couteaux de haute qualité.


Entre design, modernité, authenticité et rapport qualité/prix, le couteau sabatier K continue de marquer d’empreintes le secteur de la coutellerie. Vous découvrirez ici en quoi on ne peut se passer de l’adopter pour les besoins.

D’où vient le couteau Sabatier K ?

La ville de Thiers en Puy-de-Dôme dans la région Auvergne Rhône-Alpes est reconnue comme berceau des coutelleries françaises. C’est précisément de cette ville qu’est originaire la famille Sabatier, productrice des célèbres couteaux Sabatier K. Autrefois, deux familles de Thiers en France fabriquaient les couteaux sabatier : les Sabatier du Moutier de la basse région de Thiers et les Sabatier de Bellevue de la partie septentrionale de Thiers. Mais avec le temps, seule la famille Sabatier de Bellevue a poursuivi l’activité à la même adresse. Vers les années 1800, Sabatier de Bellevue s’est inscrite sous la raison sociale : Ets Sabatier Aîné & Perrier, entreprise internationale chargée de la fabrication des couteaux de cuisine. En 1834, pour créer la différence entre leur marque et les Sabatier du Moutier, ils ont choisi d’ajouter la lettre « K » au nom du produit. Ce « K » étant l’icône d’une marque très ancienne qui a fait sa renommée dans la ville et qu’on retrouve gravée à la date du 7 juin 1813 sur la Table d’Argent des couteliers. Depuis lors, toutes les lames de couteau gravées au K de Sabatier n’ont cessé d’émerveiller les utilisateurs. On peut affirmer aujourd’hui que les couteaux Sabatier K ont traversé près d’une dizaine de générations pour être classés meilleure marque de couteau de cuisine en France.

Quelles sont les caractéristiques du couteau Sabatier K ?

Les sabatier couteaux sont caractérisés par :

  1. une mitre forgée ou soudée qui peut être massive ou creuse selon le modèle ;
  2. une virole servant à habiller la jonction entre le manche et la lame. Elle peut être droite ou postiche selon la gamme ;
  3. une soie, prolongement de la lame dans le manche. Selon le modèle de couteau lion sabatier K, il peut s’agir d’une soie postiche, d’une demi-soie, d’une trois-quarts de soie ou d’une pleine soie ;
  4. un manche en bois ou en polymère, qui peut faire l’objet d’un montage par assemblage, d’un montage par insertion, d’un montage traditionnel avec double plaquette ou d’un moulage direct sur soie.
  5. une lame qui est l’âme même du couteau de cuisine sabatier K. On peut avoir des lames découpées, des lames forgées ou encore des lames avec soies découpées puis soudées.

C’est tout cet arsenal qui fait de la marque Sabatier K, un métronome de la maîtrise de l’art de la coutellerie.

Comment fabrique-t-on le couteau Sabatier K ?

Certaines matières premières de base entrent dans la fabrication des couteaux Sabatier K :

  • les aciers inoxydables : ils contiennent du carbone et du fer, qui assure la longévité des couteaux, ainsi que du chrome, détenteur du caractère inoxydable de l’acier ;
  • le molybdène et le vanadium qui ensemble, ont de grandes facultés anti-corrosives.

Après que les dosages soient effectués, l’acier est ensuite coulé sous forme de lingots avant de subir divers types d’arrangements. À titre illustratif, les lingots sont forgés en rond quand il s’agit de la fabrication des couteaux forgés, mais en biseau ou à plat lorsqu’on veut faire des lames découpées.

Le traitement de l’acier comporte 3 étapes :

  • un traitement thermique : Il consiste en une série de deux chauffages espacés d’un refroidissement. Au premier chauffage, les lames du couteau Sabatier K sont chauffées jusqu’à 1 100 °C alors qu’au second chauffage, 240 °C suffisent. La lenteur dans les chauffages est la règle d’or pour garantir des couteaux de cuisine sabatier solides et durables ;
  • l’aiguisage : fait suivant différentes techniques, il permet de donner le tranchant aux lames de couteau cuisine sabatier ;
  • la finition : elle comporte des opérations si minutieuses qu’elles sont réalisées parfois à la main, pour assurer aux utilisateurs le luxe recherché dans l’utilisation efficace des lames de couteau Sabatier K.

Par ailleurs, les mentions « 100 % forgés », « By Sabatier Ainé & Perrier » et « Made in France », permettent de distinguer les couteaux sabatier international K, des contrefaçons qui pullulent sur le marché ces jours-ci.

Related Post